Léo Caillard – Interview pour Photographie.com

Léo Caillard – Interview pour Photographie.com

Quel est le visage de la photographie émergente ? Quelles sont les frontières que les jeunes artistes contemporains s’efforcent de briser ? Quelles sont leurs sources d’inspiration ? Nous avons posé ces questions à Léo Caillard, jeune photographe auteur de la très remarquée série « Art Game ». Passionné par les techniques modernes de retouche, ce spécialiste du faux-semblant visuel pose les conditions d’une nouvelle révolution artistique. 

Photographie.com : Vous faites partie de la jeune photographie émergente. Comment définiriez-vous cette notion ? Qu’est ce qui vous anime, qu’est ce qui vous inspire ?

Je ne pense pas qu’un photographe « émergent » en ait conscience. C’est le retour du public qui lui fait réaliser que son oeuvre prend forme.

La photographie émergente est à mon avis une photographie décomplexée, qui aime la prise de risque et souhaite utiliser les évolutions rapides des techniques de manière créative, sans en avoir peur. L’arrivée du numérique a bouleversé les codes de toute une génération de photographes. Le rejet de ces nouveaux outils se fait encore ressentir aujourd’hui dans le milieu de l’art tout comme dans certaines pratiques photographiques.

Ce qui m’anime, c’est cette ouverture créative qu’offrent les moyens techniques actuels en photographie. C’est la possibilité d’utiliser des outils qui jusqu’à maintenant restaient propres à la photographie de commande publicitaire (retouche, 3D etc..) pour construire un propos artistique et parler de notre monde. Je pense que c’est ça la photographie émergente contemporaine.

Photographie.com : Dans beaucoup de vos séries, vous jouez avec la réalité et la fiction, pour créer un monde qui vous est propre. Pourquoi cette passion pour la fiction-alité ? Qu’est ce que vous désirez communiquer par ces oeuvres ?

La photographie est en soi une interprétation, une vision subjective d’un évènement – même la photo humaniste argentique est une fiction. Pourquoi s’obliger à représenter le réel « tel qu’il est » en photographie contemporaine, alors que les moyens techniques nous offrent la possibilité d’en donner notre propre interprétation ?

La peinture a depuis bien longtemps dépassé le cadre réducteur de la représentation figurative. La photo s’en approche, petit à petit, car pour beaucoup de gens encore, une photo non-réaliste est une photo qui « ment « . La post-production n’est pas encore une pratique toujours bien vue.

De mon point de vue, si le fait de remanier mes images me permet d’en tirer un sens bien réel, un propos qui questionne le spectateur et qui apporte un autre regard sur le monde, alors j’ai gagné mon pari. C’est ma manière de photographier.

Photographie.com : Comment s’inscrit votre vision artistique dans l’actuelle photographie émergente ? Y-a-il des tendances, des points communs que vous pouvez identifier ? 

C’est une période riche et complexe en photographie. Les temps sont durs, alors je pense que les photographes osent plus qu’auparavant.

Je pense que la narration est au coeur de la photographie contemporaine. Jusque dans les années ’70, la photographie était majoritairement un outil de communication en presse, un moyen de témoigner sur les évènements du monde. Les grands photographes de la période humaniste ont d’ailleurs beaucoup marqué les esprits, à tel point qu’il a fallu un vrai temps à la photographie pour se réinventer.

Après une période plasticienne, presque conceptuelle, on retrouve une approche photographique narrative. Mais on est cette fois-ci bien loin du réel brut, on préfère la mise en scène, presque cinématographique et contemplative. Pour les plus anciens, je pense à des photographes tels qu’Erwin Olaf avec sa série Hope, Nadav Kander et son livre sur le Yangtsé. Pour les plus récents, je pense aux oeuvres des photographes de mode tels que Suzie Q + Leo Siboni, ou encore aux dernières séries de Romain Laurent. Ma photographie se veut elle aussi contemplative, hors du temps, impossible à dater. Elle parle d’une époque au sens large plus que d’un fait précis.

Photographie.com : Chaque génération d’artistes désire révolutionner l’art… Quelle est votre façon à vous de mettre en oeuvre cette révolution ? Est-ce que vous avez constaté la présente de freins, de réticences ? 

Oui, en effet, chaque génération d’artistes souhaite faire avancer le propos. Je pense que pour mettre en oeuvre cette révolution, il faut observer le monde bouger, l’analyser, en comprendre les rouages pour imaginer des images fortes qui donneront à penser.

Beaucoup de « résistances » sont encore à l’oeuvre. Entre photographie de commande et photographie artistique, il y a un saut que beaucoup de personnes n’aiment pas franchir. Cédric Delsaux, dont l’excellent travail est à mon goût d’une grande inspiration, est tout à fait dans le propos de la photographie artistique contemporaine. Il aura fallu des artistes comme lui pour ouvrir le chemin à la jeune photographie émergente.

Il y a beaucoup de résistance aussi vis-à-vis du numérique et des nouvelles techniques de création en photographie : le fait d’avoir des fichiers reproductibles, donc en soi sans valeur, l’évolution permanente des techniques etc… Tout ceci offre matière à critiquer.

Mais le marché de la photo est en plein essor, Paris Photo en est la preuve : de nombreuses galeries s’intéressent de plus en plus à ce qu’ils appellent les « nouveaux médias » artistiques. De toute manière, la « révolution artistique » suivra les changements profond qui vont nécessairement transformer nos sociétés modernes dans les années à venir. Le tout est d’avoir l’oeil pour les anticiper.

Photographie.com : Sur quoi travaillez-vous actuellement ? 

Je travaille sur une série inspirée du travail du duo d’artistes Elmgreen & Dragset autour de l’ apparition de zones urbaines dans des paysages insolites. A voir très prochainement…

Propos recueillis par Roxana Traista

http://www.photographie.com/news/leo-caillard-la-photographie-emergente-est-une-photographie-decomplexee

Publicités

À propos photoexpo
photoexpo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :