Galerie Esther Woerdehoff – Karlheinz Weinberger, « The Rebels »

Karlheinz Weinberger, « The Rebels »

Des gangs en blouson noir, des poseurs vêtus de jean et de gros ceinturons, des filles au brushing en choucroute, les jeunes rebelles que photographie Karlheinz Weinberger dans les années 1960 ont pour héros James Dean, Marlon Brando, Elvis et Marylin. Pourtant nous sommes au fin fond de la Suisse alémanique, devant une génération que la société traditionnelle et conservatrice rejette en les appelant les “Verlaustan” (couverts de vermine) et qui se surnomment eux-mêmes les “Halbstaker” ou demi-durs. Karlheinz Weinberger (1921-2006), réalise ses premières photos dans un club homo clandestin de Zürich “Der Kreis” et les publie dans le magazine du même nom.

Formé en autodidacte il rencontre ces groupes de jeunes à la fin des années 1950 et les photographie dans le studio de son appartement ou lors de leurs escapades dans la campagne suisse.

Ces jeunes qui s’approprient en décalage les codes de la Fureur de Vivre et se bricolent des tenues créatives et provocantes trouvent un admirateur en Karlheinz Weinberger. Le photographe les suivra plusieurs années, ce qui lui permet de s’échapper de son morne quotidien d’employé à l’inventaire d’une usine et d’accepter sa propre part de singularité.

Longtemps ignorée, cette œuvre d’une vie nous dévoile avec beaucoup de tendresse et une pointe d’ironie, cette génération en quête d’identité, qui s’est construit une contre-culture originale à base de pastiche et de récupération.

Galerie Esther Woerdehoff 

36, rue Falguière  – 75015 Paris – France

mar. – sam. 14h – 18h

www.ewgalerie.com

Exposition du 11 Février au 17 Mars 2012

Publicités

8 Février au 8 Mars 2012 – GADCOLLECTION – Exposition Saint Valentin

GADCOLLECTION – Exposition Saint Valentin

Avis aux amoureux et à tous les autres…

Pour la SAINT VALENTIN, GADCOLLECTION vous invite à l’exposition du 8 Février au 8 Mars 2012

Photographies de : Sophie Badens, Jean-Claude Gautrand, Eric Marrian, Mitch Dobrowner et des photographes anonymes
Sur certaines photographies, c’est vous qui fixez le prix…

RSVP : info@gadcollection.com

Contact : 01 77 32 41 53

Télécharger le dossier de presse : cliquez ici

La galerie propose désormais un service de location d’exposition, pour tout renseingnement : cliquez ici

Adresse :

5 rue des Sablons,
Immeuble en fond de cour, 75116 Paris
Métro Trocadéro ou Victor Hugo / Parking Saint Didier

www.gadcollection.com

Des photographies originales à 100 € et 300 € pour vos idées cadeaux de fin d’année – GADCOLLECTION

Commandez sur Internet des photographies originales à 100 € et 300 €  pour vos cadeaux de fin d’année…
GADCOLLECTION est une galerie d’art contemporain consacrée uniquement à la PHOTO.
Nous demandons à tous nos photographes de sélectionner une série d’images qui seront éditées en petit format et en édition très limitée à 100 € ou 300 € afin que le plus grand nombre puisse accéder à une œuvre d’art.
Tous nos photographes ont leurs œuvres dans les plus grands musées à travers le monde (MoMa, Beaubourg, Getty, etc).
GADCOLLECTION gère une collection de qualité signée par des grands noms : Alice Attie, Sophie Badens, Richard Schlang, Jean-Claude Gautrand, Mitch Dobrowner, Michèle Maurin, Rachel Levy, David Rubinger…  GADCOLLECTION certifie l’authenticité, la signature et la numération de toutes les photographies par leur auteur.
Le but de la galerie but est de faire (re)découvrir des photographes importants qui n’ont pas été dans la spéculation du marché de l’art. Rendre accessible au plus grand nombre des œuvres de qualité à petits prix, la photographie permet encore cette démarche, tout en garantissant à travers le site marchand une transparence des transactions.
GADCOLLECTION, 5 rue des Sablons, 75116 Paris, France
Contact : Gad EDERY  01 77 32 41 53

Galerie Photo-Originale – Deux nouveaux photographes : Rimel Neffati et Benjamin Hoffman

Deux nouveaux photographes : Rimel Neffati et Benjamin Hoffman

« J’ai 27 ans, vis et travaille à Paris. J’ai commencé la photo il y a presque 3 ans et les autoportraits depuis 2 ans et demi, ce qui est vite devenu ma matière principale. Je puise mon inspiration dans la nostalgie, l’enfance,…

J’interprete des personnages, me decline a l’infini à travers la transformation, les deguisements ou parfois un simple accessoire. J’aime aussi l’idée de créer des photos proches de la peinture ou du dessin.
Je travaille essentiellement en numérique et avec Photoshop.
Je réalise seule les prises de vues, les mises en scène et la retouche ».

Photographies originales numérotées et signées
Tirages limités à 10 exemplaires / Format 40x50cm -150 €


Né en 1986, Benjamin Hoffman, journaliste de formation est venu à la photographie par le reportage.
Il exerce comme reporter d’images pour la télévision et collabore à des publications papier.
Attiré par le pouvoir documentaire inégalé de la photo il poursuit un but simple. Voir et faire voir.
La photo est un formidable vecteur de transmission.
A travers son travail, il poursuit une recherche personnelle permanente, qui pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Tant mieux. « Car si je savais pourquoi je fais de la photographie, j’arrêterais! »

Photographies originales numérotées et signées
Tirages limités à 30 exemplaires / Format 40x50cm – 200 €

Galerie Photo-Originale

24 rue Molière 75001 Paris

Métro : Palais-Royal / Pyramides
www.photo-originale.com

9 Novembre au 4 Décembre 2011 – Galerie 9 (Lodève) – Laurence PHILIPPON – Photographies & sons

Galerie 9 (Lodève) – Laurence PHILIPPON – Photographies & sons

 

Une jeune photographe qui a vécu au Mali, qui nous propose deux séries : 

 # Ambiances # – … de Bamako au Sahara …

Au Mali, la musique se vit. Elle fait partie intégrante d’un quotidien perpétué, où gestes ancestraux sont naturellement réitérés depuis des générations. Respect des traditions, transmission des savoirs et de l’histoire, des statuts et des valeurs, rappel des codes et des savoirs êtres … Griots, artistes, chefs de villages, vieux sages ou marabouts deviennent alors incontournables dans cette éducation à la vie.

Cette exposition propose de mêler images & sons pour rencontrer ces artistes, partager leur imaginaire et entrevoir leurs perceptions.

 # Vues d’ailleurs, vues d’ici #

Partagée entre le Mali et le Lodévois depuis cinq ans, cette série vous propose un regard croisé entre deux territoires potentiellement troublants et émouvants qui, face à face, semblent remettre en question des évidences. Un voyage aller-retour accordé par ces quelques diptyques photographiques. Ici et là, des Hommes et leurs espaces, des gestes, des habitudes… et ce qu’ils en font.

« Visages du monde, expressions de la nature, instants humains… Ces infinis paysages qui m’ont offert le sourire. »

http://laurencephilippon.blogspot.com

Galerie 9,

9 place de la Halle Dardé

à  Lodève, 34700 (Hérault)

8 Novembre au 8 Décembre 2011 – GADCOLLECTION – Michèle MAURIN – Architectures, Pièces uniques

GADCOLLECTION – Michèle MAURIN – Architectures, Pièces Uniques

© Michèle MAURIN, Egypte, le Caire, La Citadelle 2008.
Tirage argentique noir et blanc,mis en couleur avec des procédés de virages aux métaux précieux.
24 x 30 cm (9.45 x 11.8 inch). Signé et titré au dos par l’artiste. Pièce unique.

Michèle Maurin est née à Abidjan en 1954. La Côte d’Ivoire est intimement lié à son initiation à la photographie, effectué dès l’âge de quatorze ans, en brousse, avec un matériel des plus rudimentaires.
Titulaire d’un D.E.A d’écologie tropicale, Michèle Maurin enseigne la biologie dans différents territoires d’Afrique de l’Ouest et anime des ateliers photographiques. Elle se consacre alors définitivement à la photographie, organise ou participe à de nombreuses expositions photographiques collectives et collabore avec plusieurs photographes de renom.

Chacun de ses travaux est une oeuvre unique. Tirage argentique noir et blanc ou épreuve réinterprétée par des procédés de virages à l’or, au sélénium ou à l’urane qui pénètrent l’émulsion argentique pour en sortir de subtiles nuances et une lumière particulière.

La photographe enseigne aussi à l’école de l’image des Gobelins à paris.

Michèle Maurin opère un long travail de métamorphose du cliché qui n’appartient qu’à elle, afin d’en afficher les contrastes, marier les densités, à la recherche de son ultime harmonie. Les métaux précieux ou rares que sont l’or, l’urane, ainsi que d’autres produits singuliers interviennent dans le creuset d’une matière vive pour pénétrer l’émulsion photographique argentique, la domestiquer, afin d’en libérer les nuances les plus subtiles. Au confluent du vivant et de l’inanimées, ses images véhiculent une secrète sensualité et témoignent de la démarche pulsionnelle de l’artiste, alimenté par une longue expérience de « photographe voyageur », source d’un étonnement constant et d’un regard sans cesse renouvelé.
Dans cette Afrique qui l’a bercée si doucement et qui surgit en impressions, senteurs, parfums multiples à travers ses images. Chercheuse en biologie au Muséum d’Histoire Naturelle, puis enseignante dans divers pays d’Afrique, elle a acquis une connaissance particulière sur le terrain et réussit à allier dans sa photographie, le végétal, le minéral et l’humain. Son œuvre se réfère à la philosophie du voyage : captation du réel, traversée des apparences, récréation d’un monde fantasmatique. Une circumnavigation artistique, lié à une démarche intérieure permanente qui nous ouvre la porte de l’imaginaire.

Les œuvres de Michèle Maurin sont conservées à la Bibliothèque Nationale de France, au Musée de la Photographie Fratelli Alinari à Florence, au Musée de Tahiti et des Iles, dans la collection municipale de la Villa Beatrix Enea à Anglet, et dans de nombreuses collections particulières.

Voir le dossier : http://www.gadcollection.com/CP_Michele_Maurin.pdf

Adresse de la galerie : 

5 rue des sablons, 75116 Paris

Metro : Trocadéro ou Victor Hugo
Parking Saint-Didier

Tel galerie : 01 77 32 41 53

www.gadcollection.com 

14 Octobre au 29 octobre 2011 – Galerie Photo-Originale – Thibaut Lafaye – A la faveur de la nuit

Galerie Photo-Originale – Thibaut Lafaye – A la faveur de la nuit

Passé le jour, on pénètre doucement dans la nuit, dans son silence, son obscure et profonde atmosphère secrète.
Maintenant les lumières éclairent les villes comme si on voulait faire de la nuit le jour …
Je cherche les rues où les réverbères révèlent des jeux d’ombres et de lumières, des scènes de nuit particulièrement fascinantes.
Une fois le cadre trouvé, j’espère qu’un ou plusieurs passants vont y entrer…. afin de donner du mouvement à mes images.
Des personnages flous et fantomatiques, parfois perdus dans l’ombre d’eux-mêmes …
Mes images racontent une histoire…celle d’une «série noire».

« Fantasmagorique est le premier mot qui nous vient à l’esprit.
Il y a comme une captation du surnaturel et plus précisément un enjambement du temps. 
La rue au pavé humide reflète aussi bien le présent, le moment où la photo est prise, qu’un flash back instantané dans le passé. Ces œuvres font inévitablement penser à une période, celle de la fin 19e siècle-début 20e tout en projetant le présent.Une conjugaison de deux temps au même moment. Cette rencontre inattendue crée un choc dans notre regard.
Une autre perception du temps nous accompagne… »

Du 14 au 29 octobre 2011

Vernissage le vendredi 14 octobre de 18h à 21h

Galerie Photo-Originale, 24 rue Molière 75001 Paris

Métro : Palais-royal / Pyramides

Du lundi au vendredi de 11h à 19h
Le samedi de 14h à 18h

Plus d’infos :
01 42 57 25 26
contact@photo-originale.com
www.photo-originale.com

28 Octobre 2011 au Samedi 14 Janvier 2012 – VOZ’Galerie – Pierre Henri Chauveau

Pierre Henri Chauveau – Traces

Photographier ce qui reste, des rituels, des paysages, des hommes… Grand voyageur, Pierre Henri Chauveau s’attache depuis plus de dix ans à relever les impressions rencontrées au cours de ses voyages, à saisir l’empreinte culturelle et spirituelle de l’homme dans un monde en mutation. Traces de désastre à Tchernobyl, Piers abandonnés sur l’Hudson river, à New York, autels de rue, cimetières et chapelles de Méditerranée, tradition tauromachique en Andalousie, rituels sacrés et païens en Corse, au Brésil et en Inde, autant de « traces » et de relevés du rapport passé-présent traduits en images personnelles. Et comme une parenthèse photographique, le Yémen, dont la découverte fut pour lui un vrai choc esthétique. Un pays déroutant dont il a constitué une vaste iconographie. Parti pour un reportage commandé par Paris Match, sur le sujet, l’artiste réalise un travail photographique personnel en utilisant les films « Polapan » et « Polagraph » dont le côté accidentel, presque irréel, vient souligner ce qu’il cherche à transcrire. Le résultat est exposé à l’Institut du Monde Arabe en 2004.

Entre mutation et permanence, l’exposition « Traces » rassemble près de dix ans de travail (2001-2011) invitant à découvrir différents volets de cette œuvre photographique riche et sensible. Chacune des images de Pierre Henri Chauveau y est une tentative renouvelée de capter les cours inexorable et invisible du temps où traditions, rituels et croyances apparaissent comme des réminiscences…

Du 28 octobre 2011 au 14 janvier 2012

VOZ GALERIE, 41 rue de l’est, 92100 Boulogne

Télécharger le dossier de presse : DP_Chauveau_Traces_18_07_11

Inauguration de la Tour Saint Jean

La chapelle Saint-Jean de Marthon, après quelques années de travaux, a ouvert sa porte au public pour la première fois lors des Journées Européennes du Patrimoine, avec une exposition de photographies du XIXème Siècle.

Patrick Maindron, président de l’association “Tour Saint-Jean”, outre les photos relatant la restauration de la chapelle porte, expose une série de clichés anciens de Fernand Braun, D.Fellot, Gustave Legray, Paul Robert et un très rare papier salé daté de 1855 par Victor Laurent de l’église de Saint-Michel d’Entraygues. L’évènement a été scandé le samedi soir par le groupe de Flamenco “Cecilia y Familia” dont les sons de la guitare, de l’oud et du violon ont résonné magnifiquement dans la voûte de la chapelle pour le plaisir de tous.

Nous remercions chaleureusement le Pays d’Horte et Tardoire, la mairie de Marthon, la S.A.H.C (société archéologique et historique de la Charente) et tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet évènement. L’exposition est ouverte jusqu’au 25 Septembre de 10h à 19h. Les photos de cette manifestation et informations sont disponibles sur le site :

LA TOUR SAINT JEAN

Rue Saint Jean

16380 Marthon

Téléphone: 06 75 05 89 34

Mail: contact@latoursaintjean.com

 www.latoursaintjean.com

LE JURY DU PRIX PHOTO D’HOTEL, PHOTO D’AUTEUR EST HEUREUX D’ANNONCER LE LAUREAT 2011: Graziella ANTONINI

Graziella ANTONINI

La Carte Blanche cette année est donnée à Elene USDIN

L’exposition des 12 photographies de l’année et de la Carte Blanche se déroulera en deux temps :
– du 15 au 30 septembre à la galerie Esther Woerdehoff (Paris, XVe)
– du 3 octobre au 15 décembre à l’hôtel La Belle Juliette (Paris VIe) dernier né des hôtels Paris Rive Gauche

Communiqué en pièce jointe : Communiqué de presse PRIX PHPA